dimanche 25 février 2007

Intrigues dans un "Calcutta" insolite






Calcutta au 18ème siècle : Un juif séfarade de Syrie, grâce à ses marchandises atypiques (corsets, aphrodisiaques et zebras), se lie d’amitié avec les colons britanniques. Tout en les cotoyant dans la journée, il consigne la nuit l’histoire de leurs vies dans son journal intime.
1950 – Ce journal réapparaît chez un antiquaire à Monmartre. En 2002, le narrateur apprend le décès de son grand père de qui il hérite un livre mystérieux. Il décide de retourner à Calcutta, après une relation à Londres. Mais à son arrivée, le livre en question a disparu. Il se lance à sa recherche avec l’aide de Digital Dutta (personnage que l’on retrouve également dans “Corridor”). Kedar Babu, “le cartographe psychique” lui fournit un plan indiquant le chemin vers le livre, et dont les directives laissent à désirer : “s’arrêter au bout de l’allée ou l’on sent le poisson…. Suivez l’odeur jusqu’au point où vous ne la sentez plus…”. Le dénouement du récit sera inattendu et décalé.
L’auteur, Sarnath Banerjee, né en 1972 à Calcutta, est le premier créateur de romans graphiques en Inde. Il a étudié l’image et la communication au Goldsmiths College de Londres et la biochimie à l’Université de Delhi, ville où il habite quand il ne voyage pas à travers l’Europe pour mener ses recherches lors de différentes résidences . Dans ses romans graphiques, écrits en anglais, on perçoit un nouveau visage de l’Inde : celui des intrigues, du sexe illicite, des drogues et du rock& roll. L’Inde comme jamais vous ne l’avez connue…
Date de sortie : 22/3/2007, 228 pages,
Œuvres :
Calcutta, (titre original: “Barn Owl’s wonderous Capers”) traduit par Claro, Denoël, 2007 
 Corridor, traduit par Jean Delahaye, Vertige Graphic, 2006
Liens: entretien de sarnath Banerjee (par Didier pasamonik, site : Actuabd )
Site officiel: Sarnath Banerjee
Dedicace livre : le 23, 24, 25 & 27 Mars 2007, Salon du livre, Paris
Droits images : © 2007 Penguin books India. All Rights Reserved

Aucun commentaire: